Quels sont les avantages de cette chirurgie laser des yeux sans contact (TransPRK) ?

transprk tunisie

Vous souffrez d’un trouble de la vision qui vous oblige à porter des lunettes ou des lentilles ? Vous souhaitez vous en débarrasser et retrouver une vue nette ? La chirurgie laser des yeux(TransPRK) peut être une solution efficace et durable pour corriger votre défaut visuel. En quoi consiste cette opération des yeux ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Quels sont les résultats attendus ?

Qu’est-ce que la TransPRK ?

La TransPRK est une technique de chirurgie laser des yeux qui vise à modifier la forme de la cornée, la couche transparente qui recouvre l’iris et la pupille. La cornée joue un rôle essentiel dans la réfraction de la lumière, c’est-à-dire le processus qui permet de focaliser les rayons lumineux sur la rétine, la membrane sensible qui tapisse le fond de l’œil. Lorsque la cornée est trop bombée, trop plate ou irrégulière, la lumière n’est pas correctement réfractée et la vision devient floue. C’est ce qu’on appelle un défaut visuel ou une amétropie.

La TransPRK permet de corriger les principaux défauts visuels, à savoir :

  • La myopie : c’est le trouble visuel le plus fréquent, qui se caractérise par une difficulté à voir de loin.
  • L’hypermétropie : c’est le trouble visuel inverse de la myopie, qui se traduit par une difficulté à voir de près. La cornée est trop plate et la lumière se focalise en arrière de la rétine.
  • L’astigmatisme : c’est le trouble visuel qui entraîne une vision déformée à toutes les distances. La cornée présente une courbure asymétrique et la lumière se focalise en plusieurs points sur la rétine.

La TransPRK consiste à remodeler la cornée à l’aide d’un laser excimer, un type de laser qui émet des impulsions de lumière ultraviolette. Le laser excimer permet d’enlever avec précision et sans douleur des couches microscopiques de tissu cornéen, afin d’obtenir une surface plus régulière et adaptée à la réfraction de la lumière.

La particularité de l’opération par rapport aux autres techniques de chirurgie laser des yeux est qu’elle ne nécessite aucun contact direct entre l’instrument et l’œil du patient. En effet, le laser excimer agit directement sur la surface de la cornée, sans avoir besoin de découper ou de soulever un volet cornéen au préalable. Cela évite les risques liés à l’utilisation d’un microkératome (un instrument mécanique qui réalise l’incision) ou d’un laser femtoseconde (un autre type de laser qui crée le volet cornéen).

Quels sont les avantages ?

Cependant, cette intervention offre plusieurs bénéfices pour les patients qui souhaitent se faire opérer des yeux au laser, notamment :

  • Une sécurité accrue : la TransPRK évite les complications potentielles liées à la création d’un volet cornéen, comme le déplacement, le plissement ou l’infection du volet, ou encore le syndrome de l’œil sec. De plus, le laser excimer est contrôlé par un système informatique qui assure une précision et une régularité optimales du traitement.
  • Une simplicité d’exécution : la TransPRK ne nécessite qu’un seul laser, ce qui réduit la durée et la complexité de l’intervention. Le patient n’a pas à changer de position ni à fixer deux points lumineux différents pendant l’opération.
  • Une adaptabilité à tous les profils : la TransPRK peut être réalisée sur des patients qui ont une cornée fine, irrégulière ou fragilisée, ce qui n’est pas toujours possible avec les autres techniques de chirurgie laser des yeux. La TransPRK est également indiquée pour les patients qui pratiquent des sports de combat ou qui exercent des métiers à risque de subir des traumatismes oculaires, car elle ne crée pas de volet cornéen qui pourrait se décoller en cas de choc.
  • Une personnalisation du traitement : la TransPRK peut être associée à une technique de topographie guidée, qui consiste à réaliser une cartographie détaillée de la cornée avant l’opération. Cela permet d’adapter le traitement au profil individuel de chaque patient et de corriger les irrégularités cornéennes spécifiques.

Quels sont les inconvénients ?

En effet, l’opération TransPRK présente des inconvénients qu’il faut prendre en compte avant de se lancer, notamment :

  • Une douleur postopératoire : la TransPRK entraîne une abrasion de l’épithélium cornéen, la couche superficielle qui protège la cornée. Cela provoque une sensation d’irritation, de brûlure ou de corps étranger dans l’œil pendant quelques jours après l’intervention. Le patient doit porter des lentilles pansements et utiliser des collyres antalgiques et anti-inflammatoires pour soulager la douleur.
  • Une récupération visuelle plus lente : la TransPRK nécessite un temps de cicatrisation plus long que les autres techniques de chirurgie laser des yeux, car l’épithélium cornéen doit se régénérer complètement. Le patient peut avoir une vision floue, instable ou sensible à la lumière pendant plusieurs semaines après l’opération. Il faut compter environ un mois pour retrouver une vision stable et définitive.
  • Une régression possible : la TransPRK peut entraîner une régression du résultat obtenu dans certains cas, notamment chez les patients qui ont une forte myopie ou qui présentent une tendance à la cicatrisation excessive. Cela signifie que le défaut visuel peut réapparaître partiellement ou totalement après quelques mois ou années. Le patient peut alors avoir besoin d’une retouche au laser ou d’un autre type de correction visuelle.

Comment se déroule une opération chirurgie laser des yeux ?

Une opération TransPRK se déroule en plusieurs étapes :

  • La consultation préopératoire : elle permet au chirurgien ophtalmologiste d’examiner les yeux du patient, de mesurer son défaut visuel et sa cornée, et de vérifier s’il n’existe pas de contre-indications à la chirurgie laser des yeux.
  • Le chirurgien explique ensuite au patient le déroulement, les risques et les résultats attendus de la TransPRK, et lui remet un consentement éclairé à signer.
  • L’intervention : elle se déroule en ambulatoire, c’est-à-dire que le patient rentre chez lui le jour même. L’intervention dure environ 15 minutes par œil et se fait sous anesthésie locale par collyre. Le chirurgien contrôle le bon déroulement du traitement et communique avec le patient tout au long de l’opération.
  • Le suivi postopératoire : il comprend plusieurs consultations chez le chirurgien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *